Durant deux jours, la vie à Vieux-Habitants était rythmée par un festival: FOLIES FONDAS. Une revisite inédite des fêtes patronales proposée par cette collectivité de la Côte Sous Le Vent.

Avec la ville de Petit-Canal, c’est l’une des premières fêtes patronales de l’archipel, depuis le début de la pandémie de COVID-19, survenue en 2020. Ce week-end, du 14 au 15 mai, la ville de Vieux-Habitants a repris son rythme de croisière festive pour célébrer sa fête patronale. Des  espaces douceurs, des ateliers “Maré Tet” et retouches de vêtements, des défilés en costume traditionnel avec l’AKADEMIDUKA & LES BALISIERS étaient proposés tout au long de la journée du 14 mai, dans les rues de la ville. Folies Fondas, c’est la représentation de notre excellence patrimoniale, afin de valoriser nos richesses culinaires et culturelles.

< >

Folies Fondas, célèbre la musique live en quartet, trio et duo

Muni du programme concocté par le service culturel, les spectateurs venus en nombre ont pu apprécier l’ensemble des animations, dans les rues et dans l’enceinte de la Mairie de Vieux-Habitants. A l’intérieur, Martin BIABIANY, exposait son travail sur les billets en circulation au temps des colonies. Un travail colossal, retraçant, l’histoire de ces billets colorés, proposés en grandeur nature par l’artiste-peintre. Il a commencé ce travail en 2006 et l’a achevé en 2010.

Sur le parvis de la Mairie, impossible de ne pas le reconnaître, avec la tessiture unique de sa voix, Jacques Darbaud, a réalisé une prestation, pour le plus grand plaisir de ceux qui ont eu la chance de l’entendre,  Plus loin sur le terrain de basket, Brigitte Zabarel et son trio de femmes  ont eux aussi conquis le public appréciant de voir des femmes à la guitare, au piano électronique, à la basse et à la batterie. Tout au long de de l’après-midi, les groupes se sont enchaînés, dans les différents espaces, encerclant la ville de musique.

Un festival, version soft, sans podium

A l’heure où on parle de se réinventer constamment pour rebondir, la ville de Vieux-Habitants a décidé de réaliser un festival “éclaté” dans toutes les rues. Adieu le grand podium bien connu des fêtes patronales, place à des petites animations, un peu partout. Cette formule inédite a permis à ceux qui étaient sur scène d’échanger plus longuement avec leur public. Représentation de notre excellence patrimoniale, le festival Folie Fondas a rendu hommage au patrimoine guadeloupéen, tout en s’engageant auprès des associations de la ville. Il s’est achevé le dimanche matin avec la messe, durant laquelle, le maire Jules OTTO était entouré de nombreuses personnalités politiques. On a pu apercevoir le Sénateur Victorin LUREL, le maire de Saint-Claude, Elie CALIFER, le maire de Bouillante Thierry ABELLI, le Maire du Lamentin Jocelyn SAPOTILLE, et le Maire de Baillif, Marie-Yveline, PONCHATEAU.

STECY LANCASTRE, Journaliste

Crédit photo : @newsantilles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Évaluation*