Ce 11 mars, la Ville de Vieux-Habitants a célébré la Femme à travers le prisme de l’art. Poésie, musique, danse,et défilé de mode ont rythmé cette soirée culturelle en hommage à toutes les femmes et singulièrement à 12 femmes habissoises œuvrant ou qui ont œuvré sur le territoire.

Il est de coutume de sensibiliser, le 8 mars. Jour-J pour mobiliser en faveur des droits des femmes et de leur participation à la vie politique et économique. Des débats, des conférences fleurissent dans les agendas de nos villes. Pour cette année, la Ville de Vieux-Habitants fait une entorse à la date principale, sort du débat pour laisser place à une célébration de la Femme. En créole Femme se dit FANM ! et c’est bien celle-ci qu’ils ont rappelé le temps d’un instant sur la place Teddy RINER. 

< >

Fanm doubout, fanm a ras, fanm potomitan, fanm a ganm sont les rangs auxquels ont été élevés, 12 femmes habissoises mises à l’honneur. Brigadière de police, mère de famille nombreuse, commerçante, directrice des écoles, assistante de direction de club sportif. Certains de ces métiers réservés aux hommes jusqu’à une certaine époque, ont été accomplis par ces femmes.  Des femmes qui n’auraient pas pu exercer une activité professionnelle il y a 50 ans, sans l’autorisation de leurs maris, ni disposer d’un compte bancaire. En effet, depuis le 13 juillet 1965, les femmes peuvent gérer leurs biens propres et exercer une activité professionnelle sans le consentement de ce dernier.

Les femmes donnent le ton par la musique et l’art vestimentaire

Avant de recevoir leur prix, une voix off tirait le portrait de chaque femme. Des parcours de vie singuliers, applaudi par un public conquis par la soirée ponctuée par la musicalité du groupe QUINTET JMP, la poésie de Marie-Josée Macabre, de Peyka, la prestation d’accordéon de Peggy Vadimon, donnant au passage une leçon de courage à toutes celles qui souhaitent maîtriser cet instrument, joué principalement par les hommes.

Doudou Diez, créatrice de mode, qui s’est fait connaître par la valorisation de la tenue traditionnelle créole a présenté une dizaine de créations, pour le plus grand plaisir de ses dames admiratives, devant cette créativité sans égal.

Deuxième manifestation de l’année 2022, dans le respect des gestes barrières 

  Dans ce public, le Maire Jules OTTO, rend hommage, en tant que spectateur, tout en restant, dans l’observation de cette soirée orchestrée par le service protocole de la collectivité.  .D’ailleurs, le traditionnel discours, réservé au chef de la gentilé a été prononcé par une femme, élue au Conseil Municpal,  Anne-Marie Cangou. Cette soirée marque le début des manifestations à venir dans la ville, annonçant ainsi qu’il est possible de se rassembler, tout en respectant les gestes barrières.

Le 8 mars n’est pas une fête, mais une journée d’action, à travers le monde  pour : 

La Ville de Vieux-Habitants s’inscrit dans le premier point. Celui de célébrer les victoires et les acquis. 

Stécy LANCASTRE

Journaliste

Découvrez toute l’actualité de la Ville de Vieux-Habitants sur ses réseaux sociaux :

Facebook : @vieuxhabitants

Instagram : @vieuxhabitants_maville

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Évaluation*