Marc Paturot, ne tient pas en place, créé en permanence et réinvente le monde dans son laboratoire. Pour ce Guadeloupéen, fasciné par l’art culinaire, consommer local  est une évidence ancrée dans ses créations.  Plus qu’un entrepreneur food, Marc Paturot est un artiste. 

Rendez-vous pris pour 9h00 du matin, Marc Paturot décroche à 9H01 son téléphone appréciant la qualité de la ponctualité. Il répond “C’est cela qui était prévu et c’est très bien’.  Marc Paturot est déjà sur la route, depuis tantôt.  C’était sans doute l’une des meilleures façons de discuter avec celui qui a cuisiné pour le Roi du Maroc, a fréquenté une vingtaine de chefs venus du monde entier, grâce au leader de la restauration aéroportuaire. Un apprentissage pluriel, dans l’art et la manière de cuisiner les épices. L’aventure s’arrête brutalement en septembre 2001, quand les tristement célèbres Tours Jumelles du World Trade Center ont été attaquées. Un contrat perdu qui n’a pas entaché l’audace et la motivation de ce passionné. J’étais le dernier arrivé, dans la boîte, forcément quand ils ont réduit les équipes, j’était sur la liste”. relate-t-il. 

< >

Marc Paturot se souvient de ses études à Marie-Galante, une merveilleuse île de l’archipel, sur laquelle il a passé deux ans pour obtenir ses diplômes, qui l’ ont conduit hors des sentiers battus. Jusqu’à la restauration dans les collectivités. Il commencera dans un établissement scolaire à Rosny Sous Bois et connaîtra le racisme et les coups bas. “C’était difficile mais je savais pourquoi j’étais là”. Cette expérience a déclenché le retour au pays en 2004. Car Marc Paturot est clair quand il s’exprime, clair, sur ses objectifs passés qui font de lui l’homme qu’il est aujourd’hui.

“Je savais que je voulais revenir et apporter mes connaissances au pays”.

En Guadeloupe il gravit les échelons, chez SODEXO, leader de la restauration en milieu scolaire sur l’île : cuisinier, chef de production, chef de cuisine, gérant, responsable d’unité. Au bout de 12 mois, il devient responsable de restauration et finit responsable secteur Guadeloupe-Martinique, dans le groupe. 12 années d’une évolution constante qui inspire encore, aujourd’hui l’entrepreneur dans ses choix. 

Une chose est certaine, Marc Paturot sait exactement ce qu’il veut,  sait exactement ce qu’il fait et comment le faire : un univers culinaire mettant en avant les produits locaux, d’une incroyable richesse. Connu sous le nom de @MrCulinairegus sur Instagram son réseau social préféré, Marc Paturot a fondé en octobre 2020 Maison La Fumée. A travers cette structure, il propose plusieurs assaisonnements 100% local et globalement un travail d’artisan fumeur. Il ajoutera qu’il a épluché de nombreux livres sur la question, afin d’arriver à un fumage de grande qualité.  (Ndlr : Photos à l’appui dans la galerie fin de page) 

“Il faut de l’audace pour se lancer dans l’entrepreneuriat, avoir une originalité. Ce que je veux apporter aux clients c’est le luxe avec de bons produits façonnés avec précision et passion, c’est le coeur même de mon travail mettre mon savoir-faire au service de ma passion”.

Du 28 janvier au 30 janvier 2022, l’artisan sera présent au Salon Gastronomie des Outre-mer et des Cuisines du Monde. Une occasion rêvée pour présenter Maison La Fumée et son talent culinaire. “Le Maire de Vieux-Habitants, Jules OTTO,  a cru en mon projet dès que je lui en ai parlé. En octobre 2021, lors du Conseil municipal, la Ville a accordé, à l’unanimité, une subvention à Marc Paturot. Sa Maison La Fumée se situe dans les hauteurs de Cousinière. 

C’est la première institution qui a acté le projet. Cette validation  a permis de renforcer notre dossier dans les autres institutions.  Pour y arriver, La Mairie de Vieux-Habitants a mis en relation l’entrepreneur au service développement économique de la ville qui l’a aidé dans le montage de son dossier de financement. Il ajoute “ un grand merci à Caroline Saint-Gelais et son équipe pour leur travail effectué”. 

Entre partage, recherche et développement d’une gamme unique au monde, Marc Paturot, mêle la magie,la passion et la poésie des épices dans ses préparations inédites. La recette du génie des saveurs est déjà en train de mijoter !

Stécy LANCASTRE,

Journaliste, Spécialiste du Portrait

Découvrez le service portrait en cliquant ici : https://sammotive.fr/produit/redaction-portrait-inspirant/

INSTAGRAM MAISON LA FUMEE

INSTAGRAM @MRCULINAIREGUS

Article partenaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Évaluation*