Nicolas Dolmen, Caribéen & cynophile exalté

Shares
Read Carefully

Nicolas Dolmen, Guadeloupéen, a fondé en 2012, West Indies Pet Shop. La  première animalerie en ligne des Antilles. Profondément caribéen, ce passionné cynophile véhicule dans son entreprise, cette identité ancrée dans sa réalité guadeloupéenne. Portrait.

Je suis un idéaliste, un rêveur qui à la tête sur les épaules

Nicolas Dolmen

Nicolas Dolmen nous accueille. Cette première rencontre, avec le chef d’entreprise, sera virtuelle, dans le bureau du magasin physique qu’il exploite depuis 2017. Ce magasin est le prolongement de son site marchand en ligne depuis 2012. C’était il y a huit ans. Son sourire transperce l’écran et nous laisse entrevoir déjà, sa passion débordante pour nos amis à quatre pattes. Derrière lui, la nomenclature FCI (ndlr: Fédération cynologique internationale) qui regroupe  sur la sienne une partie des races de chiens, les plus populaires. 

Cet animal de compagnie représente beaucoup pour cet entrepreneur qui a créé deux croquettes adaptées à la réalité des chiens vivants sur nos territoires : la wips crocs et la dog perform. Si la première croquette est classique, la dog perform rappelle nos latitudes, car elle est à la patate douce. C’est la première croquette étudiée pour nos pays caribéens. Elle valorise les productions locales, est protégée à l’INPI, testée, approuvée en Europe et localement. Nicolas Dolmen propose également à travers sa structure des évènements inédits en Guadeloupe. Karudog Challenge, la fête du chien, la fête du chat sont à l’initiative de la maison WIPS ! 

Une question sur son parcours suffira à répondre à toutes les autres. À 18 ans, Nicolas Dolmen obtient son bac, option mathématique appliquée. Le grand garçon qui l’est a le goût de l’aventure et veut partir, à tout prix, pour découvrir le monde. Il raconte une anecdote croustillante au sujet de sa mère qui changera définitivement son plan. “Ma mère savait que je voulais travailler. Elle m’annonce, un jour, qu’elle a décroché un entretien d’embauche, dans une entreprise à Petit-Bourg. Il n’en était rien. Je venais de débarquer à la rentrée de BTS en commerce international”.

Nonobstant, sa grande fureur, sa mère lui avait posé un ultimatum. Celui d’obtenir un bagage, pour continuer dans la vie. Nicolas Dolmen finira par se plier à la volonté de sa mère.

Il ajoute “À ce stade, qui oserait contredire une mère antillaise” ?

Nicolas débarque dans cette classe pour deux années. “La première année était difficile, car j’ai intégré une promotion avec des personnes très douées .” La seconde année, rimant avec stage et immersion, Nicolas Dolmen s’envole pour Trinidad & Tobago. Un pays anglophone et caribéen dans lequel il affirme sa fibre commerciale. “Ce voyage a été une révélation sur le commerce”, raconte-t-il. Il revient en Guadeloupe avec une motivation inégalée, bilingue, aux bras de son amie Jessy, devenue son épouse. C’était il y a 18 ans. 

 Entre ce moment déconcertant, d’une rentrée orchestrée en cachette par sa mère et sa deuxième année où il obtient d’excellentes notes,  Nicolas a trouvé sa voie. Son étude de cas sur  la voiture à  gaz fait sensation auprès du jury. Il deviendra cette année-là, Major de sa promotion et obtiendra la meilleure note Antilles-Guyane, dans cette filière. Qui avait raison ? 

“Ma mère évidemment, je lui dis merci tous les jours, pour sa ténacité, et pour tout d’ailleurs”.

Nicolas Dolmen

Ses premiers pas dans la vie active, il les fera, à 21 ans. Dans  une entreprise, experte en matériaux du BTP. Son manager de l’époque lui apprend les codes de la vie professionnelle : se présenter, discuter, négocier. En somme, tous les rouages nécessaires pour être un commercial efficace sur le terrain.  Derrière le commercial au bureau, Nicolas Dolmen est un passionné cynophile. En 2004, il s’intéresse à l’associatif canin. Tour à tour, il devient  adhérent, puis,trésorier et plus jeune président de l’association canine territoriale de la Guadeloupe (ACTG).  Avec son associé Franck, il sillonne les salons dans le monde entier, découvre de nouvelles façons de penser le chien. 

Crédit : Karen Thomason/ CH des USA avec Princesse, chienne en copropriété avec Blonbou Franck

Redorer l’image du chien en Guadeloupe,tout en générant un esprit cynophile entre les professionnels, les particuliers, les associations et les clubs était le leitmotiv général que j’ai insufflé, tout au long de ma mandature, en tant que président. 

En 2009, il propose la création du salon canin de Guadeloupe. La première édition accueille 150 chiens. Cette première édition aura eu le mérite de sortir la Guadeloupe de son anonymat cynophile et assurer une légitimité internationale. Désormais, ce chiffre a progressé. Aujourd’hui, plus de 400 canins sont exposés, un jury digne de ce nom et un public en liesse, massé désormais par milliers à chaque édition.

En 2010, il cogite sur la création d’un projet entrepreneurial. Il sait  ce qu’il ne veut pas : devenir éleveur. Il sait ce qu’il veut. Sortir des sentiers battus, participer positivement à l’épanouissement des animaux de compagnies. “Lorsque j’annonce à mes proches que je veux lancer une animalerie, ils n’adhèrent pas à ce projet, pensant que je faisais mal de quitter un travail salarié, bien payé.”  Assailli par les doutes, Nicolas poursuit ses recherches et décide de lancer en ligne, un site marchand.  Deux ans plus tard, West Indies Pet Shop voit le jour en ligne avec les premiers produits de la marque. Ses premières commandes arrivent instantanément de France, Belgique et Espagne. 

 Chaque soir, après sa journée de travail, Nicolas Dolmen, ne comptant pas ses heures, fait les livraisons dans tout l’archipel, la communication, le commercial pour assurer la pérennisation de son entreprise.  “Il a fallu six à huit mois, pour les premières livraisons en Guadeloupe”, explique-t-il. 

En 2014, il demande à son employeur une rupture conventionnelle pour vivre son aventure pleinement.  Le concept digital, évolue  et devient en 2015, un magasin physique. Un univers dédié à l’épanouissement animal dans toute sa splendeur. Nicolas Dolmen, n’a pas eu peur de grandir en investissant dans son business. Entourée par une fine équipe qu’il nomme affectueusement la Wips Family, cet idéaliste, rêveur qui a la tête sur les épaules franchi les étapes sans jamais perdre de vue l’une des valeurs fondamentales de son entreprise : l’amour des Pets ! 

Stécy Lancastre, journaliste

Crédit photos : West Indies Pet Shop

WEST INDIES PET SHOP / Immeuble Le Marin, 5 Impasse Ampère (derrière Lapeyre), Jarry, 97122 Baie-Mahault.

 Tel: 0590 55 78 15 – Portable : 0690 75 51 35

Email: contact@wipshop.fr
Horaires :Lundi : 9h – 13h Mardi au Vendredi : 9h – 17h Samedi: 9h à 13h30

Commandez en ligne sur : https://www.wipshop.fr/wips/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Évaluation*

Abonnez-vous à LaNouvelleSam

Rejoignez les 608 autres abonnés

VIDEO / Découvrez Vieux-Habitants à travers mon histoire !

Facebook LaNouvelleSam

Commandez votre portrait inspirant sur sammotive.fr

Service de community manager à la carte

Top
%d blogueurs aiment cette page :