Pause café avec Anne-Gaëlle Lubino, créatrice passionnée

Shares
Read Carefully

Anne-Gaëlle Lubino a changé sa trajectoire professionnelle pour devenir la fondatrice et gérante d’un café hors du commun sur son île la Guadeloupe. Rencontre avec celle qui a créé Le Café Papier. 

Poser ses pieds au Café Papier, c’est voyager. Quand on y rentre, tout de suite on se dit : Waouah, c’est beau ! Puis on s’installe dans un canapé, à une table ou  dans un fauteuil. On regarde la carte, on hésite. Un thé glacé moringa ? Un café classique ? Un muffin? Un financier? un didiko tient ? Au Café Papier c’est écrit : “Ici on doucine votre ventre”! Nous confirmons. Nous y sommes allés à des heures différentes et à chaque fois on ne décolle plus. Les adeptes du lieu le savent, quand on vient au Café Papier, on ne veut plus partir. Entre ses mets délicieux, le calme et la sélection de livres, les carnets, agendas et autres petits bonheurs dans le coin papeterie, on s’y sent bien ! 

“Le bonheur ultime c’est d’être dans un canapé avec un café et un livre ou mon cahier pour écrire”.

Cette période inédite que nous vivons a permis la rencontre virtuelle avec Anne-Gaëlle Lubino. Une rencontre que nous repoussons depuis trop longtemps ! Nous avons réalisé cette interview en visioconférence. Un agréable moment durant lequel, nous avons découvert une femme simple, humble confortablement installée dans son canapé, presque en période de pause forcée après des mois sans relâche à faire tourner le café. La parole lui est accordée: “Le bonheur ultime c’est d’être dans un canapé avec un café et un livre ou mon cahier pour écrire”.  Le ton est donné. 

Ouvert depuis juin 2019, Le Café Papier a tout de suite fait l’unanimité dans le coeur des indépendants de l’archipel. Pour travailler, pour recruter, pour se détendre. Tout est possible dans un café qui rappelle ceux des grandes villes comme New York, Montréal ou Paris. 

Cette adresse est le travail d’Anne-Gaëlle Lubino. “Le café comme on le voit, l’ambiance, la décoration je l’avais déjà imaginé depuis très longtemps”. 

Créative et bricoleuse, Anne-Gaëlle a toujours aimé la décoration. “Quand j’ai décidé de me lancer, je voulais faire une boutique de décoration, mais j’aimais aussi les livres et l’écriture”.

Des rencontres, des réflexions, elle décide d’associer toutes ses passions en un seul lieu. Elle se projette et dessine son plan d’action pour fonder et gérer un café dans lequel les gens viendraient s’installer confortablement. Créer cette entreprise était un apprentissage quotidien. Ces moments de dur labeur pour arriver au résultat final, elle les nomme rebondissements. Pas le temps de se plaindre ni de baisser les bras. Elle entreprend. Elle choisit. Elle est dans la résilience que lui inculque l’entrepreneuriat. Une résilience qui demande de trouver des solutions efficaces et rapides.

Anne-Gaëlle Lubino apprend sur le terrain et cherche sans cesse à améliorer l’existant. Chaque jour, elle observe les lieux pour continuer à le faire évoluer.   Avant de démarrer Le Café Papier, elle était juriste dans une assurance basée en Guadeloupe. “J’ai gardé d’excellentes relations avec mes anciens collaborateurs”. Sa décision d’entreprendre n’était en aucun cas motivée par le non-épanouissement dans son travail salarié. “J’aimais mon travail c’était ma plus longue et plus belle expérience professionnelle.  Puis un jour, sous sa douche elle se pose une question qui va  tout faire basculer : “Anne-Gaëlle est-ce que tu veux le faire maintenant ou après ? Et c’était maintenant. 

“ J’ai fait le café et il a fait sa vie”.

De l’idée au projet, la fondatrice n’a pas chômé et a encore de nombreuses idées pour le Café. “ J’ai fait le café et il a fait sa vie”. En effet, elle ne voyait pas un public d’entrepreneurs qui constitue aujourd’hui la majorité des clients qui viennent s’installer entre 7h et 19h dans cet espace confortable et de parfaite concentration.   Là-bas, on respecte le travail des uns et des autres. De nombreux événements y sont organisés. On y retrouve des mini-concerts, un club de lecture, du yoga et d’autres activités qui font vivre ce magnifique lieu de vie. 

“Les gens ont mis le café dans leur vie et j’en suis ravie”.

Entrepreneure instinctive, Anne-Gaëlle Lubino tire un premier bilan positif à quelques mois de la première année du Café situé à Jarry. “Les gens ont mis le café dans leur vie et j’en suis ravie”. Grâce au Café Papier, elle a découvert le monde dynamique de l’entrepreneuriat guadeloupéen. L’île regorge d’entrepreneurs assidus en phase avec leur choix parfois décrié par leur entourage. Anne-Gaëlle a connu ce moment où tout le monde lui a demandé le pourquoi de quitter son confort salarial . Une fois lancée, elle a obtenu le soutien et la bienveillance de ses proches qui sans que vous le sachiez sont présents au café lorsque vous travaillez. Pleine de ressources et consciente des enjeux, Anne-Gaëlle Lubino poursuit sa reconversion à 180 degrés. Une reconversion qui n’est autre que l’expression de ses idées créatives. 

Stécy LANCASTRE, Journaliste

Crédit photo : Guillaume ARICIQUE pour Creative Talks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Évaluation*

Abonnez-vous à LaNouvelleSam

Rejoignez les 594 autres abonnés

Facebook LaNouvelleSam

Commandez votre portrait inspirant sur sammotive.fr

Atelier d’écriture en ligne !

Service de community manager à la carte

Top
%d blogueurs aiment cette page :