Le goût d’un souvenir fruité

Shares
Read Carefully

Laurence R.DEZAC

Laurence Dezac aime partager par l’écriture des moments de vie. Elle utilise essentiellement les réseaux sociaux pour s’exprimer. L’atelier d’écriture a fait jaillir un souvenir fruité. Découverte.

Maintenant que Mamie n’est plus, seuls les souvenirs demeurent. Au cœur de ces souvenirs, le manguier y occupe une place de choix. Cela explique peut-être mon amour démesuré pour ce fruit. Va savoir ?

Il y a quelques années, les mois de mai-juin étaient de loin ma période préférée pour rendre visite à Mamie. Elle habitait une case créole, qui avait l’âme de la famille. Elle n’a jamais quitté cet espace qui l’avait vu naître. Au centre, il y avait la case, et la cuisine extérieure rappelant un mode de vie passé.

Autour les arbres fruitiers étaient nombreux et diversifiés. Cependant seuls les manguiers retenaient mon attention. Une fois arrivée, et les salutations échangées (Eh oui ! Politesse oblige), je finissais toujours par lui dire : « Mamie, il n’y a pas de mangues ? Allons en chercher ». Nous prenions alors un petit sentier vers mon manguier préféré. Nous partions à la quête des mangues pommes.

Petite, colorée, juteuse : juste y penser, mes papilles sont en émoi.

Nous arrivions sous ledit manguier. Toute l’aventure consistait à trouver les plus belles, bien sûr, fraîchement tombées de l’arbre. Enfin, celles que M. Porc aurait bien voulu nous laisser. Car campagne oblige, mon manguier préféré était le domicile de M. Porc. Fort heureusement, ses cordes limitaient son périmètre de dégustation. Par conséquent et par bonheur, plus pour nous.

Nous remplissions alors, un seau blanc, rescapé des salaisons. Une fois le butin réuni, nous reprenions le chemin de la case. La cérémonie de dégustation pouvait alors commencer.

Un banc pour elle, un banc pour moi, notre butin installé entre nous. Une petite bassine d’eau pour les laver et la dégustation pouvait débuter. Couteaux ?  Non, nul besoin de cela ! Nos dents et c’est bon.

Parlons des saveurs, oh là là ! Que dire ? Sucrée, parfumée, aromatisée …

On se rappelle certes du goût, mais désormais le goût du souvenir est encore meilleur.

C’est pourquoi je voue une admiration, une passion aux mangues. C’est la vie, manger c’est la vie. Une bonne vision de la gourmandise, la gourmandise fruitée.

Rédaction : Laurence R.DEZAC

Correction par le spécialiste de la correction professionnelle : The French Carribbean Writer

Défi Market

Abonnez-vous à LaNouvelleSam

SAM LETTER !

Rejoignez les 573 autres abonnés

Facebook LaNouvelleSam




Top
%d blogueurs aiment cette page :