[Autoportrait] Stécy Lancastre, « Je travaille à la réalisation de mes rêves » (2/2)

Shares
Read Carefully

Une source d’inspiration, une force, un combat et une entreprise qui a du sens grâce à toi Samantha.

Ma première pensée le matin est toujours la même : “Que vais-je faire aujourd’hui pour que mon entreprise fonctionne ?” Cette pensée m’habite toute la journée. Jusqu’à atteindre un ou deux objectifs fixés. La satisfaction de tout cela, c’est d’y arriver malgré les obstacles qui peuvent survenir au cours de ces journées marathons.

Entreprendre m’apporte la liberté de disposer de mon temps comme je le souhaite.

J’avais peur de dire que je suis entrepreneure, pourtant je suis et je continue de grandir dans ce sens. Au cours de ma jeune carrière journalistique, j’ai collaboré avec des médias de tous horizons. Le fait d’entreprendre avec l’écriture me permet d’élargir mes connaissances sur des sujets divers et variés. Je ne m’enferme pas dans une case.

Je peux écrire voyages, comme je peux écrire sur l’économie et des portraits, ma spécialité. J’ai longtemps hésité avant de prendre la décision d’entreprendre  ce qui ne fait pas souvent plaisir à mon compte bancaire. Pourtant, entreprendre m’apporte la liberté de disposer de mon temps comme je le souhaite. Entreprendre me permet de me dépasser et en tout point, travailler pour mes rêves. Être entrepreneur(e) n’est pas toujours évident…

En fait, cela peut même être un parcours du combattant !

Que l’on soit dans le consulting, l’e-commerce ou la prestation de services…

Débutant, intermédiaire ou même avancé…

On peut être touché par l’un de ces fléaux :

🚫Revenus irréguliers…

🚫Ventes qui ne décollent pas (ou absentes)…

🚫Peur de « vendre »…

🚫Burn-out…

🚫Pas le bon entourage…

🚫Solitude…

🚫Pas de temps pour soi…

Bref… Cela fait peur. Si vous traversez cela, j’ai envie de vous dire que c’est normal. Vous êtes des survivants. C’est à vous de mettre en place des stratégies pour sortir de ce gouffre. Oui parfois je suis frustrée par une clientèle pas toujours “réglo”. Frustrée des échéances du quotidien. Mais je ne suis jamais frustrée par mon choix d’entreprendre. J’ai des rêves et je rêve grand. Je n’ai pas peur de l’échec, j’ai peur de ne pas avoir assez fait pour atteindre mon but ultime. Je m’arrêterai quand j’aurai terminé.

Ecrire c’est comme monter sur scène face à des milliers de spectateurs inconnus.

Je tiens à dire ici qu’écrire est un métier et un métier difficile. Il faut interviewer, chercher des infos, des images, corriger, mettre en page, faire la promotion. Un ensemble de petites tâches qui pour moi sont passionnantes. Je ne demande pas qu’on comprenne exactement ce que je fais mais qu’on réalise qu’il s’agit d’un travail pertinent et de longue haleine. Ecrire c’est comme monter sur scène face à des milliers de spectateurs inconnus. Je le fais avec passion.

Chaque client est unique. Bien qu’au cours des ces dernières années j’ai adopté un style d’écriture, ma façon d’écrire pour un client ne sera jamais la même pour un autre. Je prends soin d’apporter une expertise juste et claire. Ce que je préfère, ce sont les témoignages de mes clients. C’est vraiment un plaisir de les accompagner. Je vous l’ai dit dans la première partie, LaNouvelleSam c’est l’histoire de ma vie.

Avant de vous quitter, je voulais remercier chacun de vous qui me lisez régulièrement depuis trois ans. Merci d’être attentif à ce poumon positif qu’est LaNouvelleSam. Vos lectures participent à l’évolution de mon histoire. A vous qui me lisez, emparez vous de votre histoire. Celle qui vous fait vibrer.

Stécy Lancastre

Défi Market

Abonnez-vous à LaNouvelleSam

SAM LETTER !

Rejoignez les 571 autres abonnés

Facebook LaNouvelleSam




Top
%d blogueurs aiment cette page :