Midji Verdol: “la Caraïbe est l’avenir”

Shares
Read Carefully

Guadeloupéenne, mordue de la Caraïbe, Midji Verdol est une femme engagée et audacieuse. Profondément ancrée dans la Caraïbe, elle a choisi de connecter la Guadeloupe au reste des îles caribéennes  à travers le sport. Ce samedi 15 décembre 2018, pour la première fois en Guadeloupe, elle et sa fine équipe lance le Cricket Fest.

Cela fait longtemps ? Nous savons. Mais nous sommes jamais bien loin. A la recherche de l’inédit et de l’inspiration. Et surtout, de l’écriture avec l’âme qui va avec et qui lui va si bien. Sans âme, les mots sont difficiles, les paragraphes ne jaillissent pas. Dans tous les cas, l’important c’est de ne pas lâcher et de combattre cette page blanche angoissante !  Aujourd’hui rendez-vous avec Midji Verdol à l’initiative du Cricket Fest, ce 15 décembre en Guadeloupe.

Enfant de la Guadeloupe, Midji Verdol a connu les amphis de la Fac de Droit. Finalement. “Je ne voulais pas être avocate, je me suis rendu compte que je voulais être mobile.

Très vite, Midji Verdol se rend compte que la caraïbe est son avenir et qu’elle a tout à gagner en s’inscrivant durablement dans sa dynamique.

Passionnée de la Caraïbe, elle repart en Guadeloupe, chez elle. Faisait-il trop froid Midji ? Nous avons notre petite idée (rires). “Je suis rentrée car le plus important pour moi était d’être dans la Caraïbe”.

Femme de l’engagement, elle oeuvre pour le club Rotaract de Guadeloupe. Pour rappelle, le Rotaract est une organisation internationale de clubs de service pour jeunes hommes et femmes de 18 à 30 ans qui favorise le leadership et la citoyenneté responsable. Le Rotaract permet aux jeunes hommes et femmes de rendre service à leurs communautés tout en se développant personnellement et professionnellement grâce à un esprit de camaraderie et de bienveillance.

“J’ai rencontré des personnes extraordinaires au cours de ces années, elles m’ont permis de découvrir la Caraïbe et d’affiner mes connaissances. Pour moi la Caraïbe  est le 6ème continent”.

De la caraïbe hispanophone à la caraïbe anglophone, Midji Verdol est polyglotte et s’imprègne avec aisance de chaque culture caribéenne et crée des ponts avec la culture et le sport.  En 2013, elle se rend à la Barbade pour une prestation avec un artiste. Lors de ce déplacement professionnel, elle découvre le cricket ! C’est le coup de foudre. Sans comprendre le jeu et les règles elle voit un stade enflammé, un public conquis par le jeu et l’ambiance. Elle se laisse porter. “En rentrant ce soir-là, ma seule pensée était qu’il fallait que je ramène le cricket chez moi”.

Cette pensée est devenue une réalité. Midji Verdol est désormais la présidente du FWIC (ndlr: (French Wesh Indies Cricket). En 2017, les représentants de la Ligue French West Indies Cricket, le rectorat et la division régionale de l’Union Sportive de L’enseignement du Premier degrés ont signé une convention pour intégrer le cricket à l’école en Guadeloupe.

Cours sur la découverte de la Caraïbe, sa géographie, son histoire tout en enseignant le Cricket en anglais. La ligue estime avoir touché plus de 1500 élèves. Au cours de cette première année de rotation, les élèves se sont envolés à Antigua et Barbuda, à la Barbade et aussi à la Dominique. Une fierté pour Midji. “Le sport c’est universel. C’est la plus belle façon pour rapprocher nos peuples”.

Midji Verdol est une caribéenne dans l’âme qui défend les valeurs et les couleurs de son papillon Guadeloupe. Une femme convaincue que nous avons tout à gagner en nous rapprochant de cette caraïbe dynamique. Rendez-vous samedi, en Guadeloupe pour le Cricket Fest ! 

Stécy LANCASTRE

Défi Market

Abonnez-vous à LaNouvelleSam

SAM LETTER !

Rejoignez les 571 autres abonnés

Facebook LaNouvelleSam




Top
%d blogueurs aiment cette page :