En coulisse avec Jenny Paulin, enfant prodige du Ka

Shares
Read Carefully

En communion avec les sept rythmes du Gwoka,  danse traditionnelle guadeloupéenne, Jenny Paulin commence son histoire avec le Ka, à l’âge de trois ans. D’une habilité remarquable, elle est la fondatrice du concept d’entraînement physique le Form’Aka et master coach Sokafit. 

 

Faire les choses avec passion et détermination, serait la phrase parfaite pour résumer l’ensemble des portraits réalisés  sur LaNouvelleSam.  Les hommes et les femmes que nous prenons le temps de rencontrer, sont tous habités par cette passion et cette détermination qui rythment leur journée, leur projet et leur ambition. Deuxième danseuse interviewée sur notre réseau, Jenny Paulin est une créatrice qui répand la positivité à travers le sport. 

“J’ai grandi dans ce monde-là”, entame Jenny Paulin. Élevée dans une famille de danseurs, Jenny est une danseuse émérite. Elle commence à pratiquer le Gwoka à l’âge de 3 ans. Au temple du Gwoka : l’Akadémiduka. Aujourd’hui elle dispense des cours au sein de la structure. À 14 ans, elle se lance dans le fitness et se retrouve un jour de l’autre côté de la barre en remplaçant son oncle professeur  ! En face d’elle, les participants sont curieux de connaître la Guadeloupe, la musique et les danses.

“Quand je suis partie faire mes études en France, j’ai eu l’opportunité de remplacer mon oncle, un grand sportif. C’est lors de ce remplacement que j’ai eu l’idée d’allier le fitness et le gwoka ! “. Cela fait désormais plus de dix ans que cette idée s’est concrétisée. Un concept qu’elle a amené dans ses valises à son retour au pays. Sur scène, elle est accompagnée de deux tambouyés qui jouent en live. Les participants vibrent au rythme du tambour. 

“ Mes enfants passent avant tout. Je suis épaulée et accompagnée »

Encadrée et conseillée par Naika Pichi-Ayers, en 2017, elle s’envole à Trinidad&Tobago pour se former à un autre concept provenant tout droit de l’île :  le Sokafit.  Formée par la danseuse renommée LaShaun Prescott, elle suit une formation intensive de cinq jours. Elle en sortira master coach Sokafit.  À l’image du Form’Aka, le programme Sokafit se pratique sur de la musique Soca. Techniques, théories, Jenny Paulin a su s’imprégner de la culture trinidadienne. Elle est désormais l’ambassadrice française de ce concept. “Le Sokafit est un programme étudié pour améliorer la santé des participants,” raconte Jenny.

“ Je veux que chaque cours soit un exutoire”

Maman, danseuse, esthéticienne,  Jenny Paulin est une femme aux multiples casquettes qui s’organise pour passer du temps avec sa famille “ Mes enfants passent avant tout. C’est une question d’organisation. Je suis épaulée et accompagnée », insiste-t-elle.

“La Caraïbe coule dans mes veines”

Les cours de fitness qu’elle propose sont préparés et ont un seul objectif : Oublier les soucis. “ Je veux que chaque cours soit un exutoire”. Femme caribéenne, amoureuse des sonorités des îles de cette caraïbe colorée et dynamique, elle raconte avec la danse ses racines. “La Caraïbe coule dans mes veines”, souligne-t-elle.  Pour cette année, la Guadeloupéenne intervient à l’université des Antilles, sur le campus de Fouillole . Elle y anime son propre atelier de danse. Une opportunité pédagogique qui séduit les étudiants de la faculté.

Enfant prodige du Ka, Jenny Paulin se donne les moyens d’exceller  dans l’univers de la danse et de la tradition, qu’elle modernise sans perdre l’essence et les codes.

Stécy LANCASTRE

Sam Formation

ABONNEZ-VOUS À LANOUVELLESAM

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 433 autres abonnés

Facebook LaNouvelleSam




Top
%d blogueurs aiment cette page :