Cédrick Isham Calvados, trajectoire d’un photographe libre

Shares
Read Carefully

Talentueux photographe, Cédrick Isham Calvados pose son regard artistique sur la société guadeloupéenne depuis 2009. Autodidacte, le Guadeloupéen a développé une expertise qualitative dans le photojournalisme.

Nous aurions pu rencontrer Cédrick Isham Calvados à Pool Art Fair à Pointe-à-Pitre, ou encore à la Fondation Clément, en Martinique où il expose actuellement quelques clichés dans le cadre de l’exposition “Désir Cannibale”. Visible encore jusqu’au 19 septembre 2018. Pour l’heure, nous l’avons contacté par téléphone. Vous retrouverez au cours de votre lecture, des photos exclusives qu’il nous a fait parvenir. Merci Cédrick ! 

Autrement, depuis 2013, nous suivons son travail sur la toile. À travers la page Facebook comptant aujourd’hui plus de 4000 abonnés : “La Guadeloupe, mon visage-moun isidan. Une communication brillante qui a révélé Cédrick au grand public et lui a valu de nombreuses interviews par la suite. Cette exposition photo est à la fois expérimentale et numérique. Vous y verrez des hommes, des femmes, des histoires figées signés Isham. “Tous ces visages c’est le visage de la Guadeloupe”, explique-t-il. Depuis, il a un peu levé le pied mais repartage ses clichés qui racontent pour toujours une histoire forte et sincère. Un livre photographique et accessible à retrouver ici 

« J’étais un petit bagarreur dans la cour de récré. »

Né à Paris, Cédrick a grandi dans la ville de Petit-Bourg. “L’une des plus belles communes de Guadeloupe” lance-t-il. Bercé par la campagne et la ville, il nous raconte son enfance : “J’étais très sensible, nerveux, d’ailleurs j’étais un petit bagarreur dans la cour de récré. J’ai eu beaucoup de mal à m’affirmer à cause de mon bégaiement”.

Un bégaiement qu’il a soigné avec le temps et avec le rap qui lui a permis de maîtriser sa respiration et son débit. Assez optimiste et très observateur, Cédrick Isham Calvados s’envole pour la Martinique pour poursuivre ses études en anglais et en sciences de l’éducation.

_Le corps du Christ_ – Guadeloupe, 2018.

En 2004, il touche pour la première fois à la photographie. L’histoire avec l’objectif recommencera en 2009 et ne s’arrêtera plus. Il découvre tout un monde et décide de s’acheter son propre matériel. “J’ai commencé à photographier un peu de tout, puis un jour j’ai pris une photo de mon père que j’ai posté sur mes réseaux. La photo a eu un tel succès que j’ai renouvelé l’opération avec d’autres personnes”.

La Guadeloupe, mon visage-Moun Isidan est né ainsi. En 2013.

« J’ai découvert beaucoup de facettes de la société guadeloupéenne. »

En 2005, il décide de retourner en Guadeloupe pour y chercher du travail. Il finit par trouver sa place en tant que concierge pour le compte d’un bailleur social. “Avec ce travail, j’ai découvert beaucoup de facettes de la société guadeloupéenne », raconte-t-il. Inconsciemment, Cédrick Isham Calvados préparait le terrain qu’il allait explorer : La Guadeloupe.

 

“Dans mon travail, je souhaite pénétrer en force et en douceur l’esprit des gens qui regardent mes photos”. Une ambition affirmée car il souhaite documenter le pays Guadeloupe. Avec la photo, Cédrick Isham Calvados multiplie les connexions dans le monde de l’art. Récemment, il est parti en résidence artistique au Cameroun, une expérience qui l’a beaucoup marqué : “C’est un peuple dans une résilience continuelle, leur rapport à la famille et du travail est différent. Parfois je me suis senti proche, d’autres fois un peu moins”.

Extrait de la série _La poursuite d’une quête_ – Cameroun, 2018.

Guadeloupéen engagé dans l’évolution de son île, Cédrick Isham Calvados dans sa perspective photographique écrit en photo et raconte les injustices, la vie professionnelle et interroge aussi sur notre rapport à l’identité. En donnant cette dimension journalistique à son art, le photographe a choisi son camp, celui de la documentation et laisse une trace indélébile en un clic.

Tel : 0690 80 57 50

« Le regard est une signature… » 

Extrait de la série _L’écran_ – Paris, 2018.

Stécy LANCASTRE

Sam Formation

ABONNEZ-VOUS À LANOUVELLESAM

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 418 autres abonnés

Facebook LaNouvelleSam




Top
%d blogueurs aiment cette page :