Mylène Colmar = La Grande Caraïbe

Shares
Read Carefully

Venue de Guadeloupe, formée à Montréal, Mylène Colmar est une journaliste indépendante qui a choisi depuis 2012 d’exercer sa profession en Guadeloupe. En plus de distiller avec brio des conseils éditoriaux, le blog de la journaliste est devenu en l’espace de trois ans une référence de La Grande Caraïbe. Portrait.

 

Calmement installée dans le restaurant Archibon dans lequel elle nous a invités, Mylène Colmar navigue sur son téléphone en attendant notre arrivée. Promis on ne vous parlera pas des plats concoctés dans ce restaurant végétarien. Face à nous, une journaliste pétillante dans sa tenue rose impeccablement portée. Cheveux au vent, lunettes carrées, il n’y a pas dire nous sommes en face d’une vraie professionnelle des médias. Malheureusement, malgré tous nos efforts de discrétion, être journaliste ça se voit, un peu.(rires)

 

D’une voix posée et rythmée, Mylène Colmar donne le ton de l’interview. « Cela commence fort, les questions” nous dit-elle en riant. “J’ai choisi le journalisme indépendant parce qu’il permet de faire ce que tu veux ». Elle a d’abord été secrétaire générale à Sept Magazine en Guadeloupe. Une fonction qui l’a positionné en numéro 2 de cette rédaction qui n’existe plus aujourd’hui. Malgré la fin de cette mission, Mylène Colmar ne se décourage pas et poursuit. C’est au Canada qu’elle dépose ses valises en 2010 pour se former dans le web et devenir incontournable dans le domaine. Après avoir bravé le froid canadien, Mylène revient sur ses terres en 2012 et cherche un poste similaire à celui qu’elle a dû quitter.

« Il est important pour un journaliste d’avoir ses propres supports. »

Dans sa recherche d’emploi, la réalité rattrape Mylène. Il est quasi impossible de trouver un tel poste dans le pays. Après de multiples recherches, Mylène décide de revenir au blogging. “Je bloggue depuis 2007, j’ai eu plusieurs blogs dont un avait connu un certain succès.” Universelle Caraïbe était déjà un support pour parler de La Grande Caraïbe qu’elle défend. Ce dernier était hébergé sur une plateforme francophone internationale. Pas assez libre pour Mylène qui se lance à son compte.

« La Grande Caraïbe est ma première motivation. »

Le blog de Mylène Colmar est né en 2015.Je voulais mon propre support. « Il est important pour un journaliste d’avoir ses propres supports.” Insiste-t-elle. LBdeMC(Le Blog de Mylène Colmar) est la vitrine de son travail et l’endroit assuré pour découvrir ses compétences. Mais pas que.

« Blogger finalement c’est l’extension de moi-même. »

Quand il s’agit de son blog, Mylène Colmar est très exigeante au point de se laisser envahir par la hantise des rédacteurs : la fameuse page blanche. Un syndrome qu’elle décrit parfaitement dans un récent billet. Ce qu’il conviendra de retenir est la volonté de la jeune femme à faire connaitre cette région, ses acteurs et ses enjeux. Le Blog de Mylène Colmar est le fruit d’un travail récurrent et spécifique sur La Grande CaraÏbe, une région riche, complexe et innovante qu’elle a choisi de valoriser. Une ténacité qui a fini par payer. Récemment sa page Twitter a atteint les 5000 abonnés, un chiffre colossal qui la place aujourd’hui dans les résultats influents sur cette thématique. “C’est plus qu’une passion. « La Caraïbe c’est chez nous, il est important de savoir ce qui se passe chez nos voisins.” explique-t-elle. “C’est ma première motivation, tout le reste pour moi c’est mon métier. Blogger finalement c’est l’extension de moi-même.”

 

Stécy LANCASTRE

 

 Crédit photos : HMP pour Objectif Boss Lady

 

ABONNEZ-VOUS À LANOUVELLESAM

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 439 autres abonnés

Facebook LaNouvelleSam




Top
%d blogueurs aiment cette page :