All Day In Music Festival : MERCI !

Il y a des événements qui semblent inratables en Guadeloupe. Depuis 3 ans, sur la plage des raisins clairs à Saint François, la All day in Music Festival a pris ses quartiers donnant rendez-vous à des milliers de festivaliers.

 

Ce samedi après midi, aux alentours de 15h, les voitures s’amassent sur le parking situé près de la plage des raisins clairs. Premiers arrivés, premiers servis.  En procession, les festivaliers avancent. Sourire aux lèvres, vêtements « on fleek », ils sont prêts !  

Les heures défilent et les Dj aussi sur l’immense podium. Chacun cherche un endroit où“se poser” attendant le point culminant du festival. De gauche à droite, quelques heures ont suffi pour remplir l’espace dédié aux festivités en tout genre. Impossible de bouger, tant il y avait du monde ! Les bars sont bondés. La queue est longue. Peu importe on a le temps. Place au “chill”.

 

L’électro caribéen à l’honneur

Sur toutes les sonorités, le public averti s’ambiance. Dancehall, soca, house, le festival qui se définit comme electro caribéen a balayé des heures durant les musiques chaudes du monde.  

A la question : Comment arrêter de danser ? Fanny nous répond : je ne suis pas venue jusqu’ici pour m’ennuyer ! La jeune femme est venue de la Martinique.

 

Ici, pas de temps mort. Les Dj  s’enchaînent. Les rythmes changent. L’ambiance monte. Et comme une battle chaque DJ y va à sa sauce. Nous avons remarqué, l’incroyable performance des DJ locaux qui se sont surpassés. Bravo messieurs ! Maintenant pouvez-vous nous offrir cela en soirée ? Verre autour du cou, tube lumineux, le soleil s’en va lentement pour laisser place à Madame Lune. Pour cette première journée, la star internationale du Soca Bunji Garlin à complètement transporté le public sur ses terres: Trinidad&Tobago !  Un live exceptionnel qui a en juger par la réaction du public ne devait pas s’arrêter. Avec ses hits, Bunji Garlin a laissé bouche bée l’auditoire qui a dansé jusqu’au bout de la nuit.

 

Deux jours endiablés

00h-Il est temps de quitter les lieux. Jusqu’à la sortie, certains festivaliers dansent, sortant plus souriant qu’à leur arrivée. Ceux qui ont pris le pass se sont donné rendez-vous le lendemain.  Plus tôt que la veille, cette deuxième journée commençait à 12h. Evidemment, aucun festivalier ne s’est pointé vers cette heure ô combien matinale ! Le Village se met en place tout doucement. Car, la All day in Music festival c’est aussi la présence, d’une trentaine de stands artisanaux et associatifs.  Il fait chaud, un peu trop d’ailleurs, mais pas bien grave ! C’est mieux qu’une onde tropicale.

Le staff de la ADI composé de jeunes hommes et de jeunes femmes commencent à remplir les frigos de boissons. Entre deux selfies, ils se préparent à accueillir la foule. Enfin ! Vers 16 heures, les festivaliers du dimanche arrivent. C’est parti pour 8h de sons ! Sur une estrade, le club des ultras VIPS surplomb la foule qui grossit à vue d’oeil. Ceux-là ont bien compris qu’ici ils ne manqueront de rien ! A 200 euros, nous espérons qu’il n’y a eu aucunes déceptions.

« Vous êtes fatigués ! On est pas fatigués ! »

Tout comme le samedi, les DJ s’enchaînent et ne se ressemblent pas. De la Guadeloupe à la Barbade en passant par la Dominique et la Guyane, les styles s’entremêlent. Quelques minutes avant la prestation de Kalash, DJ Creeks Mix a mis tout le monde d’accord, prévenant à l’avance qu’il s’agit d’une séance cardio ! “ Si vous êtes fatigué mettez vous sur le côté” ! clame t-il. Ces paroles ont évidemment eu l’effet inverse. Formation de cercles endiablés, chorégraphie improvisée la séance cardio du DJ a tenu toutes ses promesses.

Chloé une habituée entièrement satisfaite pense déjà à la prochaine édition. « Si on pouvait remonter le temps. Vivement l’année prochaine !

Pendant une bonne heure, la foule est au paroxysme de sa frénésie. Ça wayne, ça transpire ! Ceux qui n’ont pas fait de sport depuis des mois ont été servis.  Tee shirt blanc, jean classique, Kalash fait son entrée. L’artiste au disque d’or très attendu à cette all day in a repris ses meilleurs titres. Sa prestation chaude et colorée s’est vue habiller  par un big up à l’homme Cocolo. L’homme controversé avec son titre “sa peté”  comptabilise aujourd’hui le million de vues sur Youtube.

Deux jours ! Une première pour l’organisation de la All day in music Festival. Deux jours où les 10 hectares accordés  par la Ville de Saint François ont vibré. Deux jours où, chaque minute est devenue un hymne à la positivité à consommer sans modération.  Des critiques il y en a et il y en aura. Une chose est sûre, ce festival draine du monde et offre un souffle nouveau au département. Et comme chez les grands tout est grand, c’est avec un magnifique feu d’artifices d’une quinzaine de minutes que s’est clôturé cette troisième édition.

 

MERCI !