Start-up : focus sur les jeunes pousses ultramarines

Elles  sont de plus en plus nombreuses à sauter le pas. L’écosystème start-up est très actif dans l’Outre-mer. Focus.

Feeling Guadeloupe ou le tourisme sur mesure

Feeling-Guadeloupe-logo

Pour un séjour haut en couleur sur les îles de Guadeloupe, il ne faut pas hésiter à contacter Feeling Guadeloupe qui personnalise votre séjour au gré de vos envies. Cette start-up s’est lancée dans le tourisme sur mesure. Préparez-vous à découvrir l’île sous un jour jusqu’à lors méconnu par ses pairs. Le concept vous emmène hors des sentiers battus. Née en mai 2015 sous l’impulsion d’Audrey Fauve Promeneur qui la dirige d’une main de fer : excusions, organisations de vos événements, Feeling Guadeloupe s’occupe de tout dans les moindre détails.

Bitwip : l’application innovante pour mobiles et smartphones

Cette start-up guyanaise, développe une solution informatique qui simplifie les échanges de données entre sites web et applications mobiles. Baptisée Mopabi, ce projet a été présenté lors du Mobile World Congress en 2015 à Barcelone.

Cet outil répond à un problème qui se pose à chaque fois qu’une nouvelle application mobile est développée : comment alimenter les contenus de cette application à partir de données existantes, en particulier celles qui sont issues d’un site web déjà opérationnel ? Et comment maintenir ces donnés à jour dans l’application quand le site est modifié ?

Mopabi à la solution : Il automatise la synchronisation des données en provenance de sites web et d’objets connectés, tout en proposant aux développeurs d’application des fonctionnalités uniques. La plate-forme combine, transforme, valide et compresse les contenus avant leur mise à disposition pour les applications mobiles, sans avoir à créer une ligne de code.

Yuxuh, la start up polynésienne au potentiel mondial

Crée en 2012, la start-up Yuxuh est la première plateforme de social commerce au monde. Créée par cinq co-fondateurs, elle fonctionne comme un moteur de recherche en proposant des offres personnalisées et géo-localisées. C’est une première mondiale depuis la Polynésie. Le système lancé en Polynésie devrait rapidement trouver sa place en Calédonie, ou Guillaume Proia prend déjà ses marques avec le soutien de la Chambre de commerce, et devrait ensuite pouvoir s’élargir à l’international. Le principe est simple : Le système va utiliser la géolocalisation pour permettre à l’internaute de trouver le produit recherché à proximité de son lieu de résidence. Ainsi en cherchant « sac à main » si le consommateur se trouve à Tahiti, ce sont les produits d’un magasin de Tahiti qui apparaitront en premier lieu (si tant est qu’un magasin local dépositaire de la marque ait adhéré au système). Le dispositif utilise ensuite tout ce qui existe en matière de partage, de réseau social pour dynamiser les catalogues et les offres. Des animateurs réseau suivent l’activité de leurs fournisseurs afin de maintenir le système à jour et dynamique.

Excuse my kreyol, l’agence d’alternative caribéenne

excusemykreyol

Excuse my kreyol est une agence crée par Willeme Germany (Martiniquais), C’est un réseau de consultant à Paris en collaboration avec des créatifs Caribéens. Experts dans les domaines de la communication, ils associent toutes leurs connaissances pour concevoir des stratégies et des dispositifs trans-médias. La start –up a déjà établit la vie digitale de pléthore entreprises comme L’Espadrille French Caraïbe ainsi que les Ateliers d’Eddie.

TEEO, ou la maitrise des pratiques d’énergie

Créée en 2009, Teeo propose un logiciel dédié à la gestion de l’efficacité énergétique, fruit d’un travail de 2 ans de recherche et développement. Aujourd’hui implantée à La Réunion, Paris et Lyon, cette startup réunionnaise vient de lever 1 million d’euros auprès d’un investisseur unique : la société JOHES.

Teeo est un système de management de l’énergie qui a été développé pour répondre aux exigences de la norme ISO 50001. Il permet une gestion efficace de l’énergie et de réduire la facture énergétique des entreprises. Tout le monde y trouve son compte : les entreprises font des économies et la Terre s’en porte mieux ! Et les investisseurs adhèrent : c’est la deuxième levée de fonds réalisée par cette startup qui, en 2013, avait déjà levé 500 000€.

En Réunion, ils ne chôment vraiment pas : Parmi ces territoires, l’île de la Réunion est sans doute celle qui est la plus innovante ! En 2016, beaucoup travaillent d’arrache-pied pour se faire connaître et les projets que nous avons trouvé ne manquent pas de créativité. Voici quelques projets qui vous surement faire naitre l’envie de vous lancer dans l’aventure des startups.

BEAMJOBS : une nouvelle ère pour le recrutement

beamjob-jpg

Toujours en phase d’incubation, cette startup fondée par Anne-Laure PAYET propose déjà ses services d’aide à la recherche d’emploi. Conçue comme un site de rencontre, BeamJobs est une plateforme de mise en relation entre recruteurs et professionnels. Apres avoir remporté le prix spécial du concours de création d’entreprises innovantes organisé par la Technopole, Anne-Laure intègre l’incubateur de la Technopole qui lui dispense des formations à hauteur de 50.000 euros. Elle est aussi accompagnée par le laboratoire d’informatique et de mathématique (LIM). Contrairement aux autres sites de recrutement, BeamJobs s’appuie sur une série d’algorithmes qui mettent en relation les profits.

DATA ROCKS : Big Data is here !

datarocks

Créée par deux anciens collègues experts en Business Intelligence, Laurent HERRMANN et Ludovic NARAYANIN, la société DATAROCKS propose une solution d’analyse et de visualisation des données à destination des entreprises.

Le logiciel de data-visualisation innovant Prompto permet de créer des tableaux de bord pertinents, adaptés au type de données et à la quantité importante de données. En septembre 2015  ils bénéficient de 25 000 euros avec la bourse de la BPI. Ces deux startuppers, lauréats du Concours de Création d’Entreprises Innovantes de La Réunion 2013 et 2014, collaborent également avec le laboratoire LIM de l’Université de La Réunion et espèrent avoir une équipe d’une dizaine de personnes d’ici deux ans.

QWEETY : Non à la cigarette

qweety

Créée par deux jeunes médecins internes, Clément FILISETTI et David LABROSSE, la jeune startup QWEETY a été découverte lors du dernier Concours de Création d’Entreprises Innovantes de La Réunion. Finalistes aux palmes du e-commerce de Paris, ils sont subventionnés par la Banque Publique d’Investissement. Qweety est une application basée sur un système de paris entre amis ou au sein de votre communauté. Plus vous avez de parieurs, plus vous diminuez votre espace pour fumer car vous risquez d’être pris en flagrant délit.