Myriam Maxo en osmose avec les cultures du monde

Architecte d’intérieur, designer et fan de street art, Myriam Maxo réunit et fusionne les cultures dans ses créations. En 2012, elle crée le DD : un doudou qui a tapé dans l’oeil de Beyoncé. Nous avons rencontré pour vous, celle qui prône « l’ethnique diversité » avec ses designs colorés et graphiques aux couleurs chaudes des Caraïbes, de l’Afrique et de l’Asie.

Originaire de la Guadeloupe, Myriam Maxo a grandit à Sarcelles. A l’heure des études, elle se dirige vers un BTS en comptabilité. Finalement c’est dans le prestigieux « College of communication » à Londres qu’elle poursuit dans un domaine complètement opposé à l’initial: l’art.

« En Angleterre, ils m’ont donné ma chance » s’enthousiasme t-elle.  Entourée de personnes libres artistiquement, Myriam Maxo passe quatre années à façonner son travail sous la coupe de ses influences africaines.

« Quand tu es architecte d’intérieur tu dois apporter quelque chose d’incroyable, Le DD Bear était mon cheval de Troie»

Au retour, de cet escapade anglaise, la jeune femme continue de penser, couleurs et graphisme. Pendant deux ans, elle imagine, ce qui deviendra un succès: le DDBEAR.  Ce doudou de 1,6kg vous invite aux hugs (ndlr: câlins), très répandu outre-manche.

« J’avais envie de créer un objet avec une connexion émotionnelle ».

Le DD à une particularité. Il n’a pas de yeux et il n’a pas de bouche. Un choix murement réfléchit, par cet esprit créatif qui avait envie que chaque personne s’approprie son doudou. Toutes les stars se l’arrachent. L’une des premières clientes du DD signé MM n’est autre que Beyoncé qui a littéralement fondue et l’a offert à sa fille ! Récemment, c’est Chris Brown qui a commandé une version « jean »  pour Royalty.

En plus de créer, elle n’hésite pas à poser avec ses créations. « Je suis hybride, je suis à la fois l’artiste et le model ». Si son doudou est son produit phare, la touche Maxo ne s’arrête pas là. Avec son style éclectique, la designer d’intérieur crée du mobilier, de la literie, ou encore des luminaires.

DD NATION, Plus de couleurs pour les enfants hospitalisés

En plus de son travail, Myriam Maxo a récemment lancé DD nation. Une association qui fournira papiers, peintures et tous matériaux utiles pour créer. Elle souhaite mettre plus de couleurs dans le monde de ses enfants en mettant l’art au service d’une cause qui lui tient à coeur.