Stevy Mahy, engagée avec l’amour de soi

C’est dans le cadre intimiste de son hôtel que nous avons été reçus par Stevy Mahy, assise confortablement,en compagnie de son manager. Téléphone en main, l’artiste réglait les derniers détails pour sa prestation à la Cigale. Un concert attendu par son public depuis plusieurs mois. Demain, Stevy Mahy va se produire sur l’une des scènes les plus prestigieuses de Paris. Miami, Haïti et bien sûr la Guadeloupe tout ses voyages ont contribué à sa renaissance.  Ce n’est pas seulement un album qu’elle a réalisé, mais un cheminement personnel qui l’a conduite inéluctablement au retour de l’amour de soi. Portrait.

Stévy Mahy, une pensée toujours en mouvement

sm3

Artiste colorée, Stevy Mahy on peut le dire c’est la douceur incarnée. Celle qui a rêvé entièrement de son titre « ban diw » est enthousiaste à l’idée d’expliquer sa définition de « renaissance woman ». La première fois qu’elle a entendu ce terme, elle était à New York. Une expression qui représente les femmes qui assument ce qu’elles sont et ce qu’elles font. Face à ces rencontres inspirantes et courageuses,elle se met au travail et réfléchit à sa renaissance.  En sa possession, un talent: une voix suave et la musique comme outil. Les dès sont jetés, il est temps de se décomplexer : Faire elle-même son album et briser ses cycles.

 

Renaissance woman, un parcours de vie.

renaissance-woman

« Me retrouver face à moi-même c’était déconcertant »

Stévy Mahy parle. Sans s’arrêter. Un flot de paroles qui happe et donne envie de savoir plus sur ce bout de femme qui s’assume complètement.

« Je suis très tribu, j’aime faire les choses ensemble ».

Stévy est du genre team. C’est dans ce sens qu’elle a lancé un crowdfunding (financement participatif) pour ce deuxième album. La somme qui devait être initialement réuni en un mois a atteint sa totalité en seulement deux semaines. Une surprise pour l’artiste qui a remercié ses fans en leur offrant des places de concerts ou encore des albums.  Un véritable échange qui se prolonge sur sa page officielle, sur laquelle elle s’exprime et partage ses réflexions. « Ses éclairages » lance-t-elle, qui sont aimées et commentées.

« Je considère mes fans comme mes amis ».

Si son premier album était personnel, Renaissance woman c’est l’histoire d’une vie, sa vie qu’elle a décidé de vivre pleinement  en se nourrissant des énergies qui l’ont accompagné tout au long de ce processus.

Le deuil,le déni,le lâché prise et l’éveil

stevy-mahy2

La disposition des titres de son album est voulue. Pour renaitre, il faut passer par le deuil, un deuil assumé pour pouvoir mieux aimer, mieux réaliser chante-elle dans son titre « plus forte ». Ce deuxième opus est un hymne à la création fait de rencontres et d’inattendus. La vie tout simplement.

« Je me suis recrée et mes chansons aussi » ajoute-elle avec sérénité.

 

  • berninan

    Félicitation ce travail est parfait. Tu as réussi à mettre en lumière cette artiste que j’aime beaucoup encore une fois bon boulot stecy

  • Gladys

    Bel article ! Cela donne envie de suivre encore plus l’artiste :). Merci Stécy