Les jabelles de Manzel Mazette « Avec le wax je m’éclate »

Vêtue d’un peignoir en wax de sa marque, le ton est donné à son arrivée sur la terrasse du café dans lequel où nous avions rendez-vous avec la Mazette. Originaire de la Martinique, l’investigatrice de la jabelle qui a grandi à Cannes fait trembler la planète wax depuis janvier avec sa création chic.

Porté au début du XVIIè siècle, le jabot est masculin. Séduite par le concept elle le renomme et le féminise à travers cette création. Historiquement, Le jabot est un ornement de dentelle ou de mousseline qui s’attache après la chemise au plastron (devant la poitrine) ou qui fait partie du col de la chemise. Naît d’une déception, elle décide de créer elle-même son accessoire.  Celui qu’elle avait imaginé.  L’aventure de la Mazette est lancée, la jabelle est née !

mm-creation

Manzel Mazette « Avec le wax je m’eclate »

Du sombre, au très coloré les jabelles fabriquées par ces petites mains se portent avec des chemises.  Considéré comme un accessoire classe par ses admiratrices la jabelle redore le blason de ce vêtement délaissé ces dernières années en dehors des cadres très sérieux.  C’est grâce au duo de snapchatteuses Ornella Mayassi et Betty Richoux, que la jabelle rencontre son public et crée un buzz sans précédent sur les réseaux sociaux. Produit phare de la marque, Manzel Mazette propose  d’autres accessoires passant des bijoux aux noeux papillons, et là encore vous serez surpris de porter vos noeux différemment !

colbelle
Colbelle

Avec la jabelle qui fait encore des heureuses c’est la colbelle de la Mazette qui fait son apparition dans sa collection originale et qui fait déjà sensation.

Ex-manager d’un grand groupe, elle consacre désormais son temps au développement de Manzel Mazette. Pour Ketty, toutes ses clientes sont des « Manzel » à leur façon mais l’unique Mazette c’est elle.  Un mot que sa mère utilisait souvent lorsqu’elle était  enfant et qu’elle voulait exprimer une déception. Une belle manière d’éviter les mots vulgaires… Mazette !