La Martinique : Une île émergente

La Martinique, appelé aussi l’île aux fleurs porte bien son nom car sa flore est exceptionnelle. Entre son charme naturel et son port à vocation internationale, la Martinique est une île attractive dont l’expression des talents méritent d’être valorisés. Découverte…

Un tourisme d’avenir : l’écotourisme

Carte_Martinique

La conservation et la préservation de l’environnement martiniquais constituent le socle d’un développement touristique rentable et durable. En effet, la Martinique est une terre qui abrite une grande diversité de flore, véritable or vert qui permettra un tourisme d’un genre nouveau : le tourisme écologique.

Depuis 2011, il existe par exemple des activités éco-touristiques, organisées sous le label «  découverte mangrove ». Le concept permet à travers le canoë-kayak, les randonnées découvertes, des balades au cœur de jardins luxuriants comme l’incontournable Jardin Balata à Fort de France ou encore des excursions sportives de découvrir la Martinique via le prisme d’une nature restée pure.

L’observatoire de l’étang des Salines, les gorges de la rivière Falaise,
la mangrove,
la presqu’île de la Caravelle,
la montagne Pelée, la réserve naturelle des îlets de Sainte-Anne (réserve ornithologique) 
Les pitons du Carbet font partie de l’exceptionnelle richesse naturelle de la Martinique.

Depuis fin 2008, deux de ces sites de la Martinique font partis de la Zone de Tourisme Durable de la Caraïbe (ZTDC):  la Presqu’île de la Caravelle à Trinité et la commune de Sainte–Anne.

Aujourd’hui c’est une activité touristique appelé à prendre une place importante dans la diversification des produits touristiques de la Martinique.

Le climat tropical très changeant de la Martinique crée une richesse et une variété de paysages qui ne manqueront pas d’émerveiller les touristes de passage.

Aujourd’hui, plusieurs entrepreneurs portent ce projet éco-touristique et cherchent des partenaires privés pour développer leur activité émergente. Les différents sites touristiques aménagés dans cette optique écologique peuvent témoigner de ce désir de construire un tourisme qui se consacre davantage à la nature et à la protection de l’environnement.

Si l’écotourisme martiniquais a encore du mal à prendre son envol, son rayonnement devrait bientôt être assuré par l’élargissement du canal de Panama prévu pour 2016…

Le hub portuaire martiniquais vers la compétitivité

port
Port de Fort de France

En matière de trafic, le volume de conteneurs en Martinique est l’un des plus importants des Petites Antilles. Il réalise chaque année 150.000 EVP (unité de mesure de conteneur) et expédie des bananes principalement à destination de l’Europe représentant 18.000EVP. Aujourd’hui, il table sur l’élargissement du canal de Panama pour affirmer et affermir son rôle de meilleur transporteur dans la région.

Cet élargissement va permettre de réaliser des connexions entres plusieurs ports de la Caraïbe et accentuer la compétitivité du port de Fort-de-France. L’objectif est d’accueillir de nouveaux tonnages provenant des grands navires de l’Extrême-Orient et réaliser un trafic de 320.000EVP.

Le nouveau canal de Panama bouleversera l’économie des îles antillaises en ouvrant les portes à de nouveaux acteurs venant d’Asie qui pourront aussi transporter leurs marchandises vers l’Amérique et tout ceci en passant par la Martinique.

Le Rhum martiniquais très demandé sur le marché asiatique…

rhum.jpg

Médaillé treize fois au salon de l’agriculture à Paris, le rhum de la Martinique connaît un succès international. Ce dernier fait partie de « l’art de vivre tropical ». Il est aujourd’hui très convoité par les Asiatiques. Réputé pour être l’un des meilleurs du monde, il bénéficie d’une Appellation d’Origine Contrôlée (AOC). En novembre dernier, une délégation chinoise est venue visiter les distilleries.

Une occasion pour la Martinique de gagner des parts de marchés supplémentaires.

Encore au stade des fiançailles, les collaborateurs martiniquais souhaitent éduquer les papilles gustatives des Asiatiques plutôt que de les adapter à leurs produits. Une présence antillaise qui est au goût de la délégation chinoise qui se sont délectés devant tant de variétés. Ils ont déjà leur préférence pour les rhums les plus vieux et les plus prestigieux. Des fiançailles qui  devrait bientôt se transformer en lune de miel : le « tue-diable » fera un tabac au pays du Soleil Levant.