En déclin depuis 30 ans le marché de la bière en France est en hausse

Elles sont de plus en plus nombreuses à s’imposer en France de façon exponentielle. Les brasseries artisanales commencent à avoir leur effet sur l’économie française. En déclin depuis 30 ans, le marché de la bière connait une hausse significative (+3.1%). À l’origine de cette hausse, les brasseries artisanales.

Une année historique

Depuis 30 ans, la consommation française de bière diminue.  A l’échelle macro-économique, cette tendance est incarnée par le déclin d’une Kronenmbourg titrée à 4,2% pour l’augmentation des marques de bières un peu plus fortes telles que la 1664 (5%) ou la Leffe (6,6%).

Les bières artisanales ont le vent en poupe

Les Français consomment de plus en plus de bières. 2016 est une très belle année pour le secteur et ce grâce aux brasseries artisanales. En effet, ces brasseries sont citées en tant que moteur de l’économie brassicole française. Avec 800 créations de brasseries artisanales. Le phénomène de la bière artisanale est de retour et se dynamise à nouveau.

Les français restent actuellement  des petits consommateurs de bière, parmi les plus petits consommateurs d’Europe.

Les petites brasseries indépendantes sont reconnues comme facteur influent de l’économie française brassicole.

Les microbrasseries, un vecteur d’emploi

En 2012, le « collectif des micro-brasseurs » révélait dans une lettre ouverte que les petites brasseries créent 20 à 30 fois plus d’emplois par hectolitre de bière brassée que les brasseries industrielles. A l’heure où la France souffre du chômage et des emplois précaires, les microbrasseries apparaissent pour de nombreuses personnes comme une issue risquée mais véritable. De vraies opportunités d’intégrer un monde fascinant. Si les microbrasseries n’étaient que 200 en 2004, on en compte aujourd’hui plus de 800 en 2016. L’imagination de ce monde est en ébullition, tout tend à nous faire croire que cette révolution brassicole va durer et que, comme aux États-Unis, près de 7% des bières consommées seront artisanales d’ici 30 ans.