La bière allemande deviendra-t-elle l’ennemi du peuple germanique?

 Pardieu !  il fallait que ça tombe sur les marques préférées des Allemands. L’herbicide glyphosate, soupçonné d’être “probablement cancérigène”a été trouvé dans les 14 bières allemandes les plus populaires.

Les meilleures menacées

14 des bières les plus vendues en Allemagne ont été analysé par l’Institut de l’environnement à Munich. Les chercheurs ont découvert des traces du pesticide glyphosate dans les bières. Cette information a été rapporté par le site web d’information Spiegel. Les résultats ont montré que Hasseröder, une brasserie en Saxe-Anhalt, avait la plus forte concentration en pesticide avec 29,74 microgrammes de la substance chimique par litre de bière. La quantité de pesticide la plus basse se trouve dans les bières de Bavière Augustiner, avec un indice plus ou moins faible avoisinant  0,46 microgramme de pesticide dans chaque litre de sa bière ambrée. Pourtant, cette quantité est plus de quatre fois plus importante que la limite légale pour l’eau potable qui est fixée à 0,1 microgramme par litre, souligne le quotidien Spiegel.

Une nouvelle qui apparaît au moment où l’Allemagne fête les 500 ans du décret sur la pureté de sa bière. Ce scandale pourrait-il ternir l’image de la bière allemande dans le coeur des habitants ?

fete de la bierre

 Derrière chaque scandale se cache une association….

En effet, l’Association des brasseurs allemands (BfR)  démenti avec une rapidité  ces allégations affirmant que les chiffres annoncés ne présentent aucun risque pour la santé. Evidemment l’association n’avait pas encore vu les résultats des études. C’est donc librement que la Bfr a fait ce constat !

Quel danger la présence de ces pesticides représente-t-elle pour la santé?

D’après le Centre international de recherche sur le cancer (IARC), le glyphosate est «probablement cancérigène». Mais d’après l’Institut fédéral allemand d’évaluation des risques (BfR), les quantités observées par l’institut munichois dans les échantillons de bière testées sont trop infimes pour être considérées comme dangereuses:

«Pour absorber une quantité de glyphosate représentant un risque pour la santé, un adulte devrait boire environ 1.000 litres de bière en une journée.»

Les quotidiens allemands s’en amusent

Les révélations sur la bière allemande n’ont pas inquiété davantage les députés du Bundestag, la majorité a rejeté la proposition des Verts allemands qui eux revendiquaient l’arrêt définitif de l’utilisation de cette substance chimique au sein de l’UE.

Le quotidien Die Tageszeitung, pourtant proche du parti écologiste, a lui pris le parti d’en rire, enjoignant ses lecteurs à «se bourrer la gueule» avant de prendre connaissance des résultats de l’étude menée sur leurs marques de bière préférées. «Seuls les Bavarois peuvent boire 1.000 litres de bière par jour», s’amuse le quotidien berlinois: «Il n’y a donc pas de raison de s’inquiéter.»

Et il conclut:

«Ce qui est vraiment inquétiant: saviez-vous que la bière contient de l’ALCOOL? C’est une substance qui est cancérigène, de manière totalement indiscutable et scientifiquement reconnue. Personne n’a envie d’avoir des traces de glyphosate dans la bière. Mais il n’y a aucune raison de paniquer au vu des quantités mesurées. Reste à savoir si le désherbant est potentiellement dangereux pour les enfants. Difficile à dire, mais il vaudrait mieux que les plus jeunes se mettent à la bière bio.»

Une chose est sûre, les Allemands n’abandonneront pas la bière, prophète dans le pays !